Dans le cadre du mois de l'autre, une auteur de contes et de récits pour enfants et adolescents est venue présenter ses ouvrages et échanger avec ses lecteurs. Ayant dû fuir le Liban en guerre, elle s'est réfugiée en France où elle a fait ses études, travaillé comme avocate avant de se consacrer à l'écriture. Un de ses derniers livres s'intule Frères d'exil et évoque, sur fond de réchauffement climatique, la façon dont les habitants d'une île doivent quitter leur terre qui disparaît sous les eaux afin de reconstruire leur vie dans un autre pays.

   Outre des rencontres dans les écoles primaires, le collège et la médiathèque du Val D'argent, Kochka est venu rencontrer une classe de seconde ASSP qui avait lu le livre. Des questions diverses ont fusé : sur l'ouvrage, sur le métier d'écrivain, sur les thèmes évoqués : l'exil, la pauvreté, la nécessaire solidarité et sur l'univers du conte (car en ASSP, une partie du programme consiste aussi à travailler sur les contes et à être capable de les adapter ou de les raconter aux enfants dont les élèves pourraient avoir la charge).

    Une rencontre qui a duré une heure (« quoi, c'est déjà fini! ») avec un échange que les élèves ont apprécié. Certains, plus spécifiquement ceux résidant de la vallée de Sainte-Marie-aux Mines, sont retournés dans l'après-midi revoir l'auteur lors de sa conférence à la médiathèque.

 

kochka

Une fois par semaine, les élèves des sections d’Agent Polyvalent de Restauration préparent des repas qu’ils vendent lors de la pause de midi. S’ils commencent à être « rôdés » dans leurs pratiques, cette semaine, une contrainte supplémentaire leur a été imposée. En effet, nous sommes actuellement dans le mois de l'autre, où l'on propose en classe des travaux en liaison avec le respect de l'étranger. Et parler de ses coutumes ou cultures, y compris gastronomiques est une façon de procéder.

   Sous la houlette de Laurence Gautier, les élèves des deux sections se sont vus présenter des recettes asiatiques et ont été chargés de les préparer et de les faire goûter. Ils ont donc préparé des kimbaps (une sorte d’équivalent du sushi pour les coréens), des omurices (L’ omurice est très apprécié des enfants japonais. Il consiste en un plat de riz assaisonné, accompagné et roulé d'une omelette et d'une sauce à la tomate hayashi et/ou de ketchup.) et des beignets à base d'ananas.

    Des recettes qui ont été cuisinées avec soin et dégustées de même. Cela a permis à la fois de découvrir de nouveaux produits, de nouvelles façons de cuisiner (en jouant sur des combinaisons dont les occidentaux n'ont pas forcément l'habitude) et d'offrir de nouveaux goûts.

 

beignets-de-fruitsIMG7078IMG7080IMG7082Kimbapomurice

 

Comme chaque année au mois de septembre, la ville de Sainte-Marie aux mines organise une grande manifestation autour du patchwork. Cette manifestation qui attire des visiteurs du monde entier est l'occasion pour le lycée de participer à cette manifestation. Tout d'abord, ce sont les élèves des sections d'Accueil et de Commerce qui sont conviés par l'organisation de la manifestation à s'y engager du côté pile, c'est à dire la tenue des guichets, des ventes de billets et l'information aux visiteurs sur les différents lieux d'exposition. Cela donne ainsi aux élèves un exercice d'application grandeur nature (avec découverte du travail de week-end et de ses contraintes) à la fois utile pour le développement de leurs compétences et pour ajouter à leur CV.

Côté face, cela peut être une visite dans les différentes expositions sous la houlette du professeur d'arts appliqués afin de s'imprègner de l'aspect esthétique des patchworks et surtout de réaliser sur place des croquis, dessins, esquisses afin de peaufiner leurs propres travaux personnels qui entreront dans le cadre de leur formation et de leur examen. Cette année c'est une classe de première année d'ASSP qui a eu droit à passer une demi-journée dans plusieurs lieux d'exposition et d'y apprécier, ou d'expliquer pourquoi telle ou telle oeuvre n'aurait pas plu, ce qui est formateur aussi.

Du coup, il n'ya a pas eu à tirer à pile ou face. Ce sont les deux côtés de la manifestation qui ont pu être vus par les élèves du Lycée.

 

P9132286P9132290P9132303P9132314P9132327P9132351P1130485P1130488P1130492

 Dans le cadre de leur formation, les nouveaux élèves d'un établissement professionnel doivent effectuer une semaine d'intégration durant laquelle ils sont, au début de leur scolarité, mis en contact avec les réalités de leur future branche d'activités .

   Dans ce cadre, les élèves du Lycée professionnel vont donc effectuer différentes activités : rencontre avec des anciens élèves qui viennent expliquer comment s'est déroulé leur bac professionnel, les poursuites d'étude qu'ils ont entrepris et leur entrée dans le métier. Ce fut l'occasion de rencontrer d'anciens élèves et de partager avec eux sur les difficultés du diplôme, sur  les réussites, sur les stages en entreprise et sur le travail en BTS, dans les écoles d'infirmière, entre autres.

   C'est aussi de professionnels aguerris qui vont leur expliquer quelles sont les attentes du monde professionnel, soit en venant dans l'établissement, soit sur leur lieu de travail. Par exemple, pour les Agents Polyvalents de Restauration, un patron de « food truck », spécialisé dans les tacos est venu avec son camion pour présenter son activité et partager son expérience. pour les élèves des Métiers de la Relation Clients et Usagers, ce fut une visite au centre Leclerc de la ZI nord de Sélestat où ils furent reçus par monsieur Da Silva, le directeur qui leur a expliqué le fonctionnement du magasin avant de les confier à différents responsables de rayons qui leur  ont montré l'envers du décor : comment les espaces de vente ou d'accueil ( y compris dans la branche « drive ») sont l'occasion pour les personnels de travailler au service de l'enseigne et des clients. Une visite qui a beaucoup impressionné par son professionnalisme et la qualité d'écoute et de présentation des équipes du centre Leclerc.( Pour ceux qui aimeraient en savoir plus : https://facebook.com/ELeclercSelestatHilsenheim). De leur côté, les élèves d'Accompagnement, Soins et Services à la Personne se sont rendus dans des structures dédiés aux personnes âgées ( HIVA de Sainte-Marie-aux-mines) et aux personnes handicapées ( Les Tournesols, également sur Sainte-Marie) où l'accueil par les cadres de santé a permis de voir le quotidien de travail et de partager un moment avec les personnels et pensionnaires pour comprendre le fonctionnement des espaces où certains seront bientôt amenés à travailler en stage. Pour les élèves de Systèmes numériques, ce sera une visite des coulisses du Tunnel de Sainte-Marie-aux-mines avec la découverte des systèmes informatiques qui permettent de sécuriser le déplacement des véhicules à l'intérieur du tunnel.

   En complément, selon les sections d'autres visites liées aux métiers ont été organisées : travail pour les MRCU sur les vitrines du centre-ville de Sélestat, découverte des métiers énergétiques pour les SN avec la visite  d'Electropolis et de la maison des énergies de Fessenheim (ces dernières avec la présence des élèves de Troisième Prépa Métiers qui sont eux aussi intéressés par la découverte du monde professionnel). Afin que ces visites et rencontres ne soient pas uniquement un « gadget », une matinée complémentaire a permis aux élèves de faire un bilan de ce qu'ils retenaient et avaient appris de ces deux journées. une réflexion qui  a permis de clarifier des informations et de monter à quel point les élèves avaient apprécié ces journées d'intégration.

 

P1130704P1130705DSC00702DSC00706DSC00704DSC00731DSC00745DSC00747DSC00748

Dans le cadre d'une rentrée sereine et apaisée, nous vous avions présenté les deux jours de rentrée dans un précédent article. Une autre coutume s'est imposée depuis quelques années. Dans les jours qui suivent la rentrée, le premier travail pratique de cuisine des deuxième année CAP Agent Polyvalent de Restauration consiste non pas à une vente aux clients mais à un apéritif dinatoire offert aux première année. C'est l'occasion pour les deux classes de se côtoyer, de se parler et de créer des liens, de parler déjà des lieux de stage, des professeurs, des travaux attendus,...

    Cette année, encore, les « deuxièmes années » ont donc invité élèves de première année, professeurs de leurs sections, équipe de direction et administrative et quelques fidèles clients pour goûter ce qu'ils avaient préparé : des petites bourses en mais contenant des légumes, des wraps, des salades de pommes de terre en verrine, des brochettes de fruits et des fondants au chocolat, préparés avec cette année, une difficulté supplémentaire puisque les travaux furent interrompus pour aller chercher les ordinateurs offerts par la région. Mais la section avait quand même eu le temps de préparer des boissons rafraîchissantes en utilisant des fruits et plantes du jardin bio de l'établissement.

    Les plats ont été présentés, les recettes décrites et tous ont pu déguster un petit repas convivial qui permet de continuer à entrer en confiance avec sa scolarité.

 

P1130692P1130694P1130695P1130698P1130700P1130703