Evidemment, ce n’est pas le vrai proverbe mais une déformation, mais il n’en reste pas moins vrai qu’une porte ouverte est, pour un établissement scolaire, un moment important de l’année.

    Cette année encore, un public nombreux, composé de familles désireuses de se renseigner sur les et els études et les poursuites professionnelles possibles et d’anciens élèves venus saluer leurs anciens professeurs et raconter ce qu’ils deviennent, est venu en ce samedi 08 février.

    Au lycée général, un escape game concocté par l’équipe des professeurs permettait de découvrir de manière ludique les filières proposées par l’établissement, ce qui, avec les réformes actuelles, nécessitent des explications pour les familles. Pour se détendre au milieu de la densité des informations, la section d’arts plastiques tenait ouverte le LAC et son exposition.

   Au lycée professionnel, chaque section mettait en avant ses spécificités. Les élèves d’accueil et commerce guidait les visiteurs sur les différents ateliers et pour une visite de l’internat  (en plus de présenter leurs spécialités dans leur laboratoire de vente); les futurs agents polyvalents de restauration offraient salade de fruits aux fruits frais préparés en direct, viennoiseries pour accompagner un café ou un thé. Les sections d’Accompagnement, Soin et Services à la personne proposaient les exercices pratiques pour aider et soigner enfants, handicapés ou personnes âgées dont elles s’occupent.

    De leur côté, les étudiants en Systèmes Numériques montraient leur savoir-faire sur les systèmes d’alarme ou de vidéo surveillance et les Travaux Forestiers s’affairaient sur leurs machines pour découper, fendre et scier.

   Les 3 Prépa métier clôturaient la visite avec un stand qui permettait une pause-café et dégustation de gâteaux faits maison, pour financer une sortie en fin d ‘année sur les musées de Bâle.

    Tous les visiteurs, visiblement satisfaits de leur visite, sont repartis avec des informations importantes pour l’avenir des adolescents qui pourraient être confiés au Lycée.

 

P1130717P1130718P1130720P1130719P1130723P1130727P1130728P1130729P1130730P1130733P1130735P1130731P1130732P1130736P1130739P1130744P1130743P1130748

 Cette année, le thème de travail des activités artistiques des élèves du Val d’Argent, tous niveaux confondus de la première à la terminale, était centré autour de l’identité, de l’ici, de l’Ailleurs.  Les enfants et adolescents ont donc réfléchi et produit autour de ce thème depuis la rentrée.

Le résultat est à présent disponible. Les travaux des élèves sont présentés au Lieu d’Art et de Culture. Lors du vernissage, les invités et badauds ont pu regarder les œuvres réalisées par les élèves du lycée général, dont ceux de l’option Arts Plastiques (ce fut l’occasion pour leur professeur de signaler la qualité de cette dernière promotion, l’option disparaissant sous cette forme avec la réforme du Baccalauréat) et les travaux des élèves du Lycée Professionnel. Afin d’animer le vernissage, les enfants des écoles primaires ont lus ou récité des poésies et l’option Danse du Lycée a présenté une chorégraphie sur le même thème

   En fin de présentation des œuvres, une galette des rois a permis à tous les invités de se retrouver autour d’une table et de partager un moment sympathique et de discussion

P1130706P1130712P1130713P1130715P1130707P1130709P1130714

 

 

   Dans le cadre du mois de l'autre, une auteur de contes et de récits pour enfants et adolescents est venue présenter ses ouvrages et échanger avec ses lecteurs. Ayant dû fuir le Liban en guerre, elle s'est réfugiée en France où elle a fait ses études, travaillé comme avocate avant de se consacrer à l'écriture. Un de ses derniers livres s'intule Frères d'exil et évoque, sur fond de réchauffement climatique, la façon dont les habitants d'une île doivent quitter leur terre qui disparaît sous les eaux afin de reconstruire leur vie dans un autre pays.

   Outre des rencontres dans les écoles primaires, le collège et la médiathèque du Val D'argent, Kochka est venu rencontrer une classe de seconde ASSP qui avait lu le livre. Des questions diverses ont fusé : sur l'ouvrage, sur le métier d'écrivain, sur les thèmes évoqués : l'exil, la pauvreté, la nécessaire solidarité et sur l'univers du conte (car en ASSP, une partie du programme consiste aussi à travailler sur les contes et à être capable de les adapter ou de les raconter aux enfants dont les élèves pourraient avoir la charge).

    Une rencontre qui a duré une heure (« quoi, c'est déjà fini! ») avec un échange que les élèves ont apprécié. Certains, plus spécifiquement ceux résidant de la vallée de Sainte-Marie-aux Mines, sont retournés dans l'après-midi revoir l'auteur lors de sa conférence à la médiathèque.

 

kochka

     Les 23, 24 et 25 janvier 2020, Le parc des expositions de Colmar offraient ses espaces pour une plongée dans le monde de l’éducation et des formations offertes aux jeunes générations en recherche d’un avenir. Bien évidemment, le Lycée Louise Weiss y tenait un stand pour présenter l’éventail de ses formations diverses et variées : bac Professionnel Accueil et Commerce, Soins à la Personne, Systèmes Numériques, Travaux Forestiers, son CAP Production et Services de Restauration, ses différentes options pour les nouveaux bac généraux, son option Pleine Nature qui permet de concilier études et activités sportives de plein air.

   Le salon est également l’occasion pour les élèves de troisième prépa métiers de l’établissement de venir se renseigner sur les différents métiers ou poursuites d’étude que peuvent proposer les autres établissements de la région.

    C’est aussi l’occasion de montrer le savoir-faire de ses élèves. En effet, pour permettre à tous les élèves de troisième de visiter dans de bonnes conditions le Salon, des hôtesses sont à disposition des groupes scolaires. Afin de renforcer les équipes du Salon, les élèves des sections Accueil et Commerce sont mis à contribution. Leurs compétences leur permettent d’assurer ces visites et d’ajouter deux jours concret de mise en situation, de travail professionnel grandeur nature en encadrant des groupes, en renseignant les visiteurs, en étant « aux petits soins » pour les personnes qui tiennent les stands, bref en étant les petites mains qui contribuent à la réussite de la manifestation. Comme depuis des années, le lycée proposait un service de qualité, c’est tout naturellement que les élèves, sous la houlette de leurs professeurs de spécialité, ont renouvelé leur aide cette année, pour le bénéfice de tous. Ils sont déjà recrutés pour l’année prochaine.

 

IMG20200124101650Resized20200124145106

 

 

Une fois par semaine, les élèves des sections d’Agent Polyvalent de Restauration préparent des repas qu’ils vendent lors de la pause de midi. S’ils commencent à être « rôdés » dans leurs pratiques, cette semaine, une contrainte supplémentaire leur a été imposée. En effet, nous sommes actuellement dans le mois de l'autre, où l'on propose en classe des travaux en liaison avec le respect de l'étranger. Et parler de ses coutumes ou cultures, y compris gastronomiques est une façon de procéder.

   Sous la houlette de Laurence Gautier, les élèves des deux sections se sont vus présenter des recettes asiatiques et ont été chargés de les préparer et de les faire goûter. Ils ont donc préparé des kimbaps (une sorte d’équivalent du sushi pour les coréens), des omurices (L’ omurice est très apprécié des enfants japonais. Il consiste en un plat de riz assaisonné, accompagné et roulé d'une omelette et d'une sauce à la tomate hayashi et/ou de ketchup.) et des beignets à base d'ananas.

    Des recettes qui ont été cuisinées avec soin et dégustées de même. Cela a permis à la fois de découvrir de nouveaux produits, de nouvelles façons de cuisiner (en jouant sur des combinaisons dont les occidentaux n'ont pas forcément l'habitude) et d'offrir de nouveaux goûts.

 

beignets-de-fruitsIMG7078IMG7080IMG7082Kimbapomurice